Quiche complète aux lentilles et sarrasin grillé


Je me suis résolue à tester, au moins une fois par semaine, une recette de l'ouvrage de Cécile et Christophe Berg " Protéines vertes " et vous la faire partager ici. J'aime ce petit livret-recette. Je l'adore à vrai dire. Toutes les astuces sont incroyablement appétissantes et si simples à réaliser. Les temps de préparations sont eux, un peu plus longs que les recettes traditionnelles par contre. Il est certain qu'il ne peut y avoir plus rapide que de dérouler une pâte à tarte du commerce et l'enfourner. Certes. Les saveurs ne sont aussi pas forcément au rendez-vous non plus. 

J'apprécie invariablement tous les aspects de la cuisine authentique, simple et rustique, les farines complètes utilisées, les graines mixées, les noix et autres épices ajoutées. Que je trouve fade maintenant un fond de tarte au blé tendre ! Mon palais s'est habitué à la diversité et aux saveurs du terroir tels que la châtaigne et le sarrasin ( et encore d'avantage le sarrasin grillé -la kasha- ) notamment. Elles peuvent être complémentaires dans mes recettes mais je ne les associe pas forcément ensemble. L'idée ici est de préparer un fond de tarte protéiné à base d'une légumineuse et d'une céréale ( ou pseudo-céréale, car contrairement aux différentes autres céréales, le sarrasin n'appartient pas à la famille des graminées ).

Le choix du sarrasin ici s'explique simplement par le duo incroyablement gagnant qu'il forme avec le poireau. Rappelez-vous les galettes de blé noir servies avec une fine fondue de poireau dans votre crêperie bretonne favorite. C'est divin, non ? La saveur principale du sarrasin est belle et bien celle de la noisette. Nous serons tous d'accord là-dessus, n'est-ce pas ? Saveur poussée à son paroxysme lorsqu'elle est grillée comme c'est le cas ici. On y ajoute quelques noisettes grillées concassées, de la poudre de noisette et l'on s'imagine déjà déguster une quiche que l'on n'est pas prêt d'oublier ! En tous les cas, j'ai déjà prévu quelques déclinaisons tant je suis tombée en amour de cette croûte de lentilles et sarrasin parfumée à la noisette.
La recette initiale n'utilisait que des lentilles vertes. J'ai mélangé quelques poignées de lentilles blondes, vertes et béluga pour ma part. Le résultat, vous le connaissez. Le pressentez en tous les cas !

Nous avons déjà bien entamé le printemps ( rappelez-vous de mon précédent billet, je suis quasi en tong ici ! ) et je vous sers une tarte aux accents quelques peu automnaux mais j'assume. J'aime le réconfort du sarrasin, de la patate douce, des châtaignes, le fondant des poireaux, le croquant des noisettes torréfiées, bref, j'aime les diners qui ont du goût et je trouve bizarrement que l'automne offre d'avantage de relief à mon assiette en matière de diversité et d'intensité des saveurs. Pour autant, n'allez pas croire que je n'aime pas le printemps. Ce serait faux ( dit-elle en croquant dans une grosse fraise ! ). J'aime les mélanges. J'aimerais pouvoir bénéficier de tout en même temps je crois bien ! J'aime tout associer, étonner, me régaler. Les saisons sont là pour m'apprendre la patience et la raison ! Je capitule bien volontiers mais rien ne m'empêchera de refaire cette quiche avec des légumes du soleil et notamment des aubergines. J'adore les aubergines ! Je les aperçois depuis peu sur les étals et je crois bien qu'elles seront dans mon panier très vite. J'ai déjà succombé à quelques tomates ( quelle déception ) et deux grosses barquettes de fraises ( l'explosion de joie, le bonheur passe aussi et définitivement par les papilles -que personne ne me dise que tout cela n'est que psychologique- ). Je ne vous dirais pas que les myrtilles sont elles depuis déjà fort longtemps sur ma table du petit-déjeuner et dans mes porridges. Les framboises aussi ( et qu'elles sont divinement bonnes ). Je ne pensais pas avoir tant de fruits rouges à disposition en Russie, soyons honnêtes. Et je suis bien contente de m'être trompée. J'avoue même que j'en oublierais presque mes énormes fruits rouges californiens ( bio et qui avaient du goût -stop aux idées reçues comme quoi tous les fruits et légumes US sont fades et sans saveurs, c'est faux et réducteur- ) que je dévorais le printemps dernier croyant ne jamais retrouver un tel bonheur gustatif. 
Bref, je vous offre une quiche au poireau et à la crème de carotte-patate douce-châtaigne-noisette sur une pâte aux trois lentilles et sarrasin grillé ! Et c'est trop bon. Et il ne fait pas beau chez vous. Et c'est une excellente raison pour ne pas manger que des salades. Et je vous ai convaincu ?! Et dites pas non !

Je terminerais par vous dire qu'une part de tarte représente autant de protéines ( végétales ! ) avec les lentilles ( la crème de soja et les noisettes ), qu'il vous est nécessaire dans votre dernier repas de la journée. Une portion tout à fait suffisante et rassasiante avant de passer une douce soirée et un bon dodo. Quelques légumes en sus de la " pseudo-céréale " représentée par le sarrasin, des paillettes de levure maltée ( parce que c'est trop bon et qu'elle contient un peu de B12 nécessaire à une alimentation végétalienne ), un petit bol de salade verte et vous obtenez un repas sain et ultra complet ( et délicieux, mais je ne cesse de vous le répéter ).

Me restant une petite boule de pâte, je vous présente, un petit biscuit, cru, que j'ai dévoré en 3 crocs seulement avec quelques pousses d'haricot mungo ! 

Un dernier mot. Ma maladresse légendaire a de nouveau frappé et pour le coup c'est ma tarte qui en pâtit sur mes photos : j'ai mal démoulé en ne le tenant pas de chaque côté et résultat mon fond de tarte pour lequel je m'étais appliquée à l'étaler du bout de ma cuillère s'est cassé à quelques endroits et n'est ainsi pas mis en valeur ici ( mais avant, il était canon ;-)

 L'idée est ici de faire un fond de tarte sain et original. Il peut être décliné à volonté, épicé par exemple. A vous maintenant de jouer avec les légumes de saison. Et pourquoi pas des asperges ? Pour ma part, j'ai hâte d'essayer avec des aubergines ! Je vous l'ai déjà dit ? Ah ... 

Place à la recette !

La recette :
( pour un moule à manqué de 16 cm / 2 pers )

⊱ Croûte 

- 100g de lentilles ( 50g de lentilles blondes, 25g de lentilles vertes, 25g de lentilles béluga )
- 50g de graines de sarrasin ( ou de kasha )
- 1 càs de graines de lin brun mixées ( ou farine de lin )
- 25g de noisettes concassées puis mixées ( ou poudre de noisette )
- 1 càs de purée de noisette
- eau

⊱ Garniture 

- 1 blanc de poireau
- 1 grosse carotte
- 1/2 patate douce ( taille moyenne )
- 10 châtaignes ( sous vide )
- 1 càs de crème de soja
- 2 càs de lait d'amande
- Sel
- Poivre
- 1 càc d'épices grillées
- 1 càc de cumin moulu
- 1 belle càs de levure maltée
- 25g de noisettes
- 6 à 8 noisettes toastées concassées ( facultatif, pour servir )

Le déroulement :

→ Dans une poêle, torréfiez les lentilles et le sarrasin ( inutile si vous utilisez directement de la kasha ) à sec. Une fois légèrement colorés, ajoutez les graines de lin et les noisettes concassées puis mixez l'ensemble ( ingrédient par ingrédient si votre blender n'est pas assez performant et faites des pauses entre chaque afin d'éviter la surchauffe ).
Vous devez obtenir une poudre fine ( farine ).

→ Mélangez la farine fraichement moulue avec la purée de noisette.
Humidifiez progressivement pour former une boule de pâte.

→ Tapisser le moule de papier sulfurisé et étaler la pâte.
Patience. Pour un résultat optimal, prenez votre temps et aidez-vous du dos d'une cuillère pour " tasser " et étaler correctement et uniformément le fond de tarte.

→ Enfournez à 180°C durant 10 min.

→ Lavez et épluchez les légumes puis détaillez le poireau et coupez grossièrement les carottes et le morceau de patate douce en rondelles avant de les faire cuire 10 min environ à la vapeur avec les 25g de noisettes ( dans le but de faciliter la préparation de la crème ).
Ajoutez les châtaignes, préalablement coupées en morceaux, quelques minutes en fin de cuisson.

→ Mixez ensemble les carottes, la patate douce, les châtaignes et les noisettes.
Versez la crème de soja et incorporez les épices. Mixez de nouveau et réservez.

→ Sur le fond de tarte, alternez une couche de poireau en lamelles avec une couche de crème de carotte-patate-douce-chataigne-noisette. Renouvelez en terminant par une couche de crème.

→ Saupoudrez de levure maltée et enfournez 40 min à 180°C.

→ Servez avec quelques noisettes torréfiées et accompagnez d'un grand bol de salade verte.

Attention en démoulant !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire