Cashew & chocolate muffins




J'ai un réel problème avec mes muffins. Je ne pèse plus mes ingrédients si ce ne sont mes farines. L'habitude ? C'est bien possible !
Du coup, j'ai beaucoup de mal à répertorier et quantifier ma recette. Aujourd'hui, j'ai pesé l'okara. J'étais fière. Sauf que pour le lait, j'ai pris ma bouteille, j'ai mélangé et je l'ai refermé avant de la ranger au réfrigérateur et enfourner mes muffins. Résultat, ils sont très réussis, moelleux, savoureux et encore différents des autres ( comprendre super bons, avec une texture encore plus aérée et une saveur à tomber ). Mais, je ne peux vous dire avec certitude combien de millilitres de lait de cajou contiennent ces gâteaux. Et je m'en excuse. La quantité indiquée est approximative donc mais proche de la réalité, très proche, je n'en doute pas ( vous non plus ? ).
A ce sujet, je ne sais pas comment certain(e)s peuvent interrompre le fil de leur recette pour photographier le déroulement de celle-ci. Je n'y parviens pas. Et n'essaie même pas à vrai dire. Lorsque je cuisine, pas question pour moi de faire autre chose. J'ajoute, je touille, verse, observe, réfléchis et m'interroge parfois mais tout ça les mains salent et pleines de farine, de jus de fruits tout juste pelés, de gingembre râpé et j'en passe sans avoir l'envie de mitrailler à cette instant précis. Pourtant, parfois je me dis que mon plan de travail est joli et que ce serait judicieux que de le mettre dans le boitier. Mais ... Je vas songer à engager un assistant tiens ! Des volontaires ?!
Bref, pour en revenir aux muffins, j'avais donc envie de faire une fournée 100% noix de cajou.
Après le beurre de cajou ( autrement appelé purée en français - casher butter in english ) réalisé la semaine dernière, j'ai choisi de faire un lait de cajou le weekend dernier et ainsi de garnir mes muffins d'okara de cajou pour leur conférer le moelleux tant apprécié de ma dernière fournée ( ceux à la carotte, pomme & noisette, vous vous souvenez ? ). Et quelle autre petite merveille accompagnerait mieux cette saveur que le chocolat, dîtes ? Aucune ? C'est la conclusion à laquelle je suis parvenue aussi.
Après avoir réalisé un cake marbré choc/amande, je me suis dit que la version muffins collerait mieux à la gourmandise ambiante actuelle de la maisonnée. Vous êtes habitués de les trouver ici et je tiens à conserver ma réputation de " Miss Muffins " encore quelques temps.
( Du coup, je ne vais pas faire un post sur le cake marbré que certain(e)s ont vu sur Facebook, ça ferait double emploi, hein ? Qu'en pensez-vous ? )

Résultat en images.


La recette :
( pour 10 muffins )

- 50g de farine de riz complet 
- 50g de farine de millet 
- 50g de farine de soja & 5 céréales 
- 25g de son d'avoine 
- 3 càs de flocons d'avoine 
- 1/2 càc de sel 
- 2 càc de poudre à lever 
- 1 càc de bicarbonate de sodium 
- 1 belle càc de vinaigre de pomme 
- 50g de sucre muscovado brun 
- 75g d'okara de lait de cajou 
- 2 belles càs de purée de noix de cajou maison 
- 3 càs de cacao amer en poudre  
- 70g de chocolat noir 80% de cacao minimum 
- 10 à 15 cl de lait de noix de cajou maison

Le déroulement :

1- Mélangez ensemble tous les ingrédients secs et de l'autre tous les ingrédients humides.

2- Saupoudrez les ingrédients secs sur le mélange homogène préalablement fouetté et remuez.

3- Remplissez les caissettes à muffins ( ou tout autre contenant ou moule(s) à gâteaux ) et enfournez dans un four chauffé à 180°C durant 18 min environ ( c'est précis, mais ils doivent être cuits tout en étant encore moelleux au centre, la partie au chocolat notamment ! et chez moi, 18 min étaient parfaites ! ).

4- Laissez refroidir sur une grille et ... dégustez avec un bon thé fumant ( je découvre le thé vert Sencha depuis quelques semaines et je l'adore ).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire