Muffins caroube-coco nappés cacao



Est-il besoin d'un prétexte pour succomber à quelques grammes de gourmandise ? Pire à quelques grammes de chocolat ? Je ne sais pas vous mais en ce qui me concerne, mon rapport au chocolat est tout à fait singulier : soit je l'adore soit je le déteste. Soit je le dévore soit je l'ignore. Je peux passer des jours, des semaines sans le croquer et à l'inverse, je ne peux résister à un ( deux ? ) carrés à chaque passage par le réfrigérateur. Ce qui finalement se résume à 2 préparations de repas ( le petit-déjeuner étant préparé la veille à la maison ) soit 2 à 4 carrés par jour. La tablette ne résiste donc pas très longtemps d'autant que Minipouce n'est pas en reste et que pour sa part, 2 carrés minimum sont la norme !

Cependant, il m'arrive que je le déteste. Parfois oui, il me dégoûte et je ne saurais avaler un morceau de gâteau au chocolat ou croquer dans un carreau. Je suppose que je ne suis pas bien différente de vous autres et qu'il en est de même pour bon nombre de produits.

Il se trouve qu'il y a quelques temps, il m'a fallu faire, avec l'aide précieuse de Minipouce, des muffins pour "Dame, son amoureuse" que ce dernier avait souhaité inviter à la maison. Qui dit goûter pour Minipouce, dit " gâteau au chocolat ". Evidemment. Alors bien que nous nous soyons appliqués à la réussite de ces petits dodus, la demoiselle n'a pas succombé ! D'abord déçue en ce qui me concerne, j'ai compris depuis que l'amoureuse de Minipouce était plus enclin à festoyer autour de mets bien plus conventionnels et surtout outrageusement industriels, dont je ne citerais que les 2 célèbres premières lettres : Mc ....... Au secours !! Fuyons ! Minipouce, le pauvre a du subir par la suite ( lui qui apprend depuis tout récemment l'existence de l'enseigne américaine incriminée et dans laquelle il ne mettra évidemment jamais les pieds en ma présence " z'avez vu ? pas moins de 100 pesticides dans la composition d'un pauvre burger tout mou et sans goût ... " ) un véritable exposé des dangers encourus à se nourrir d'ingrédients sans aucune valeur nutritionnelle intéressante pour le bon fonctionnement de l'organisme mais aussi pour la bonne croissance de l'enfant qu'il est, au même titre que son amoureuse. 

Je me suis aperçue, bien que Minipouce ne soit ni végétalien ni même végétarien ( bien qu'il mange très peu de viande et de poisson ici ), via cet événement et d'autres depuis ( dont le visionnage pour partie du documentaire dont je vous ai fait part sur facebook dernièrement ), que mon fiston est très à l'écoute des problèmes environnementaux actuels ( en même temps, difficile de ne pas s'en préoccuper ) et ainsi de l'enjeu réel d'une alimentation saine. Il enregistre et mentionne des détails entendus pour ne pas répéter les erreurs et tend à modifier ce qui semblait pourtant acquis et ce, au titre de sa santé, dit-il. Ce qui est dit de " mauvais " ( via un documentaire, via son instituteur, via ses parents ) l'effraie. Je peux à mon tour être fière et me dire que d'entendre parler de nourriture végétale et saine, me voir cuisiner de la façon que vous connaissez, porte ses fruits. J'entends par là que ma façon d'envisager la vie de mon petit bonhomme de 6 ans 1/2 ne se résume pas à mes intentions mais aussi aux siennes et que son palais est finalement plus affuté aux différentes saveurs que je lui propose, aujourd'hui, qu'hier, que le temps permet l'éducation au goût et surtout aux bons réflexes nutritionnels. Son alimentation n'est pas optimale et contient une part, certes infime, mais de produits industriels. Pourquoi nos enfants préfèrent-ils les " biscuits de supermarché avec pleins de chiffres derrière les E machin-chose des composants chimiques de synthèse ? " Je m'indigne à chaque fois mais ne devrais-je pas ne plus acheter ce paquet de biscuits finalement ? J'avoue y avoir céder, pire avoir soumis le premier paquet,  depuis une année environ car Minipouce ne réclamait jamais de goûter mais ne mangeait pas suffisamment sa lunchbox. J'ai à tort voulu compenser. A moi de lui expliquer que je me suis tromper ... d'autant qu'il mange aujourd'hui correctement son déjeuner et qu'il s'est mis a adoré les compotes de fruits bio. C'est quand même mieux ainsi. Allez, ce soir, je lui dis tout !

Pour en revenir aux muffins au chocolat, sachez qu'ils sont déclinables à l'envie ( pommes-noisettes caramélisées, poire-sirop d'érable, fruits rouges-coco, pépites de chocolat ) et que la recette dont je me suis inspirée ici n'est autre qu'une des miennes ! Le proportions sont parfaites, le moelleux au rdv et les saveurs intactes. Ils sont si légers en poids et en bouche, c'est un vrai bonheur. Et c'était sans compter mon idée, un poil trop gourmande peut-être ( mais l'objectif était de terminer la cuillerée de pâte à tartiner bio et récupérer le pot ! si ! si ! ), d'associer à ces petites portions un nappage fondant et crémeux choco-coco ( avec un peu de lait de coco tiédi, on mélange et hop, une sauce onctueuse à se taper le popotin par terre, oui, oui ! ).

Le reste en images.



La recette pour 9 muffins :


Ingrédients humides :

  • 200 ml de lait de coco + 1 à 2 càs de lait végétal autre ( riz, amande )
  • 2 càs de jus de citron ( ou vinaigre de pomme )
  • 40 ml d'huile végétale au goût neutre ( ou purée d'oléagineux )
  • 1 càs de graines de lin ou chia ( + 3 d'eau > pour remplacer l'oeuf )
  • 100g de compote de pomme

La sauce chocolatée-cocotée :

  • pâte à tartiner bio choco-coco ( 3 à 5 généreuses càs environ pour l'ensemble des muffins )
  • lait de coco, à ajuster selon la texture souhaitée 


Ingrédients secs :

  • 200g de farine au choix ( avec ou sans gluten )
  • 30g de flocons de sarrasin
  • 30g de fécule de pomme de maïs ( ou pdt )
  • 40g de caroube
  • 20g de cacao en poudre
  • 6g de poudre à lever ( levure + bicarbonate de sodium )
  • 1 pincée de sel 

> Possibilité d'ajouter du sucre complet à hauteur de 40-60g ou d'utiliser une compote de banane à la place de celle de pomme qui sucrera naturellement et un poil davantage ou mieux encore des fruits secs réduits en purée ( pruneaux, figues, dattes par ex ).




Le déroulement :

  1. Combiner ensemble les ingrédients humides un à un en commençant par fouetter énergiquement le lait de coco dans lequel on ajoute le citron et l'huile. Laisser gonfler les graines de lin mixées puis les ajouter au mélange.
  2. Combiner ensemble tous les ingrédients secs puis verser lentement sur l'appareil liquide. Remuer régulièrement entre chaque ajout pour éviter la formation de grumeaux disgracieux.
  3. Garnir les caissettes aux 3/4. Enfourner à 180°C 15 à 20 minutes.
  4. Laisser complètement refroidir sur une grille ( oui, complètement ! ).
  5. Préparer la sauce au chocolat avec le lait de coco. défaut de pâte à tartiner, combiner ensemble du cacao cru avec du sucre et du lait de coco.

Et vous, ça vous parle tout ça ?! 
A bientôt et bon weekend gourmand !










26 commentaires:

  1. Alors nous sommes 2 Laurence !! Je me retrouve complètement dans ton article, mais en plus je dois gérer les allergies alimentaire de Tiago ( gros problème quand il est invité chez des copains !) bref continue à bien nourrir tes hommes et à nous régaler avec tes délicieuses recettes !!! ps:moi aussi les amis des loulous n'apprécient pas mes gâteaux (alors que mes enfants en raffolent), c'est malheureux de voir des gamins accros à toutes ces cochonneries industrielles remplies de colorants ,conservateurs,d'édulcorants et d'additifs dangereux pour la santé !!!) continuons sur cette voie !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Continuons oui, Aurélie. Aucune raison de faire marche arrière maintenant. Je ne le pourrais pas de toute façon !
      Merci ma Belle. A très bientôt ;-) Bisous xx

      Supprimer
  2. Avant d'être une très belle recette, un très bon article qui appelle à la réflexion....
    Pour ce qui est de la fameuse enseigne qu'on nee citera pas je suis comme toi pas question qu'il y aille avec moi ! Pas de regret j'ai toujours détesté leur nourriture et ce depuis petite ! Au grand bonheur de mes parents car après une seule visite, nous n'avons jamais demandé à y retourner ;)
    Malheureusement ce sont justement toutes ces cochonneries qu'ils rajoutent dans les produits alimentaires industriels qui rendent les enfants et les parents accros ! Sans compter le sucre et le sel qui sont présent quasiment partout !! J'achète aussi des produits industriels telles les compotes à boire que le petit mange goulument ! Mais je limite et je me tourne plutôt vers des produits bio et je prépare tout à la maison avec lui ! Histoire de lui donner de bonnes habitudes ! Je suis assez fière d'ailleurs quand il me dit "gingembre" quand je lui montre la fameuse racine ;) Même s'il ne mange pas de légumes , il les reconnait !
    On tache de faire le mieux possible et tu fais ce qu'il faut pour !
    En tout cas tes recettes sont toujours et encore un régal pour les yeux avant d'en être un au palais ! Belle journée bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu ton renvoi d'article à ce sujet : effrayant ! Maintenant Minipouce me demande si " y'a des E machin-truc dans ce produit " ?!
      On essaie de faire au mieux et j'avoue que bien que Minipouce soit assez difficile sur les produits qu'il ne connait pas, il est aujourd'hui un peu plus docile, toujours pas curieux à mon grand désespoir, qu'hier. Je disais plus bas à Amandine que j'ai pour la première fois mis de la purée d'avocat dans sa galette de ce midi. Il l'a quasi terminé. Sans réellement apprécié mais il a fait l'effort de gouter ! C'est un premier pas et il y en aura bien d'autres dans les mois à venir. J'ai eu un déclic ! ;-)
      Merci pour ton commentaire ainsi que ton MP auquel il faut que je réponde aussi !!

      Supprimer
  3. J'adhère complètement à ta façon de voir. Tous les mardis miss M a un invité pour le goûter car je les emmène par la suite au conservatoire. Je m'efforce de leur faire à chaque fois un goûter maison d'autant plus que le petit garçon est très gourmand. C'est devenu un petit jeu et dès la sortie de l'école il me demande s'ils auront droit à un "Annie Gâteau", marque déposé selon lui. Et ça, ça fait vraiment plaisir!
    De grosses bises à la reine des muffins!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Annie ! Le homemade, il n'y a que ce de vrai et je ne conçois plus de recevoir différemment maintenant. Mais comment est-il possible d'acheter tant de produits industriels aujourd'hui pour se nourrir au quotidien ?

      Supprimer
  4. Ouuh j'adore cette jolie recette de muffin chocolaté !
    La sauce a l'air à tomber !!!
    Mention très bien pour tes assiettes et couverts que j'adore aussi ;)
    C'est avec plaisir que je lis dans ton article, mais aussi dans les commentaires, que les mamans d'aujourd'hui (certaines, on s'entend) font attention à ne pas apporter trop d'aliments chimiques à leurs enfants ! En tout cas, faire son maximum, c'est déjà très bien !
    Me concernant, je n'ai pas d'enfant, mais j'espère trouver les "bonnes" façons de faire pour le futur :)
    (et sinon, moi aussi les Mctruc m'ont toujours fait fuir, même enfant, je détestais)
    Bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La sauce était démente oui mais grâce à mon pot de pâte à tartiner à l'huile de coco en fait je crois bien ;-)
      Pour ce qui est du fond de l'article crois-moi que j'aimerais faire encore davantage mais Minipouce est qq peu réticent au changement et aux nouvelles habitudes. De jour en jour j'essaie et me suis promise qu'une fois en France, finis certains produits et notamment les yaourts au lait de vache. Il en consomme très peu ( pas de variétés ici et il aime autant une bonne compote bio maintenant > j'en trouve depuis tout récemment ) mais lui apprendrais que les yaourts végétaux sont bien meilleurs encore. Ouf, il ne boit pas de lait de vache ! C'est déjà ça ;-) Bref, il apprend doucement et ce midi je l'ai incité à manger de l'avocat : grande première. Il n'adore pas mais ne déteste pas et sait qu'il faut varier les saveurs alors il "fait un effort" comme il dit " pour me faire plaisir " ;-) C'est mignon mais je lui dis que c'est surtout pour qu'il soit en bonne santé et qu'il grandisse bien et ça fonctionne ainsi. On verra la suite ^^ Merci Amandine et je sais que tu fera les bons choix quand ton heure sera venue aussi de connaitre le bonheur de la maternité.

      Supprimer
  5. Ohlalalalalalala! Bien sur qu'elle me parle cette recette de muffins! Ils ont l'air tout simplement parfaits! Et puis cette sauce au chocolat...
    Dingue que la douce de mini-pouce n'ai pas succombé!!!! Bah, ça en faisait plus pour vous, tu me diras! Contente que tu partage la recette, j'avais bien rêvé sur instagram :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi ! Oui, parfois mes partages IG me suffisent en ce sens où j'échange mais ne me rends pas compte que je ne transmets que des visuels et non des recettes ;-) Ravie de constater que vous attendez toujours un peu plus ! Bisous xx

      Supprimer
  6. Mmmhhh !!! Ils ont vraiment l'air divin ces muffins ! :) et merci pour ce très bel article qui me parle beaucoup ! Je te souhaite un très bon week-end ! Gros bisous xxx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Hélène ! Difficile l'éveil des sens de nos petits quand on a nos exigences d'adultes, pas vrai ? Bisous xx

      Supprimer
  7. Quel superbe petit gâteau, pour un encas c'est parfait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et un dessert hypra gourmand ;-) Merci de ton passage !

      Supprimer
  8. Bonjour Laurence. Merci pour cet article avec une belle gourmandise, et tes réflexions intéressantes sur la manière de t'alimenter et d'alimenter ton propre enfant surtout. Pour ma part, j'ai constamment en tête ce souci de ne pas frustrer mon enfant même si je fais attention à ce qu'il mange et que je lui offre une alimentation assez variée. Cette peur de la frustration est lié à ce que j'ai pu ressentir des tas de fois dans mon enfance (ma mère a toujours été très angoissée dans ce domaine). Les interdits relativement violents ont été multiples et je n'ai pas envie de faire vivre à mon enfant tout ces instants parfois si difficiles et compliqués à vivre que j'ai pu avoir. L'air de rien, c'est parfois très perturbant. Du coup, je n'ai pas une alimentation idéale, mon enfant non plus. Je compte cependant lui donner les informations, la curiosité nécessaire pour qu'il réfléchisse un minimum à sa manière de s'alimenter. Mais je n'essaierais jamais de maîtriser tout. Car c'est impossible, déjà.

    C'est une bonne idée de recette que tu nous proposes ici. Peu sucré et avec un mélange de cacao et de caroube : ce mélange me rappelle le goût du café aussi, j'aime beaucoup.

    Des bisous chère Laurence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Miss ;-)

      Mes réflexions du moment sont poussées à leur paroxysme je te le concède volontiers mais c'est pour la bonne cause ;-) Si je suis convaincue depuis 3 années maintenant que l'alimentation végétale est la plus adaptée au corps humain il est certain que je ne m'autorisais pas à l'imposer à mon Minipouce de crainte peut-être de le frustrer. Or aujourd'hui, les choses ont changé et il est conscient du haut de ses 6 ans 1/2 que tout n'est pas bon pour sa santé et cela lui fait peur que d'être malade du simple fait d'une mauvaise alimentation. Manger, c'est la vie. Bien manger, c'est le bonheur. Il n'est pas frustré car pas gourmand du tout sauf de chocolat peut-être et tu sais comme moi que les enfants, à cet âge, sont tout à fait raisonnables : quand ils n'ont plus faim, c'est terminé ! La satiété s'applique parfaitement à eux. Si seulement je pouvais être encore une enfant et m'arrêter parfois ;-) Trop gourmande ! Mais de choses saines ;-) Bref, je n'ai jamais été frustrée petite et avais la chance d'être gâtée par le biais de mon assiette aussi. Sauf que si à l'époque je mangeais tout à fait différemment ( génération oblige ), les produits n'étaient pas les mêmes. Aujourd'hui, on ne peut réagir en ces termes et ce pour le bien de nos enfants qui nous accuseront plus tard ( regarde ce documentaire dont j'ai fait part sur FB ) d'avoir mal agit. Je souhaite éviter les maladies à mon bonhomme tout en le laissant s'épanouir et découvrir. Si je peux être son guide, je le ferais avec plaisir. Sans vouloir tout maitriser, en tant que parents, nous avons la responsabilité du bien-être de nos enfants. Désolée de ne pas partager ton point de vue mais je crois qu'il faut aujourd'hui aller au-delà d'une attitude égoïste, permissive voire laxiste. nos petits sont à l'âge ou les réflexes se font, alimentaires et autres, que les prises de conscience et d'intérêt se font également. Soyons responsables ;-)

      Des bisous Delphine et merci pour touts tes partages gourmands récents ( j'ai beaucoup aimé ta verrine à la spiruline ! ).

      Supprimer
    2. Chère Laurence, je te remercie pour ta réponse à mon commentaire. Je viens de la lire seulement maintenant en me promenant "chez toi".
      Je t'ai parlé de mes ressentis, en fonction évidemment de ma personnalité, mais aussi, en fonction des événements, et de toutes les contradictions fortes que j'ai pu vivre dans mon enfance dans le domaine de l'alimentaire. Je suis très touchée par tes mots "Désolée de ne pas partager ton point de vue mais je crois qu'il faut aujourd'hui aller au-delà d'une attitude égoïste, permissive voire laxiste...". Je ne me qualifie pas d'égoïste dans ce domaine... mais plutôt pétrie encore de contradictions et surtout de très fortes émotions... Aujourd'hui, je ne fais pas n'importe quoi et apporte à mon enfant une alimentation avec beaucoup de fruits et légumes... et des "gourmandises". Comme je te l'ai écrit, j'ai effectivement sans doute une peur de la frustration, et je lui autorise des aliments que je n'avais pas le droit de goûter enfant car ma mère me faisait comprendre (d'une mauvaise façon, avec le recul je le dis) que ces aliments étaient "très dangereux" pour la santé . Je trouve que ton attitude envers ton garçon est très intelligente. Pour ma part, j'ai eu une éducation inadaptée sur ce plan : très culpabilisatrice, très violente car ma maman voulait tout contrôler d'une manière maladive.
      Je sors de plus de 15 ans de boulimie-anorexique INTENSIVE. Ma vie a radicalement changé depuis que j'ai eu mon fils. Sans savoir pourquoi, je me suis sortie d'un enfer mais je pense que mon rapport à l'alimentation est encore une belle affaire et j'espère vivre plus sereinement cela. L'alimentation est lié à l'affectif : il faut parfois un gros travail sur soi, sur son rapport à l'autre pour se sentir mieux dans son assiette.
      Je suis désolée de te dire que tes petits mots m'ont beaucoup troublée car j'admire ce que tu fais pour ton enfant, mais aussi pour les autres.
      J'ai beaucoup trop parler de moi. J'en suis désolée :-(
      Bisous !

      Supprimer
  9. Ces muffins ont l'air tout simplement délicieux et je ne comprend pas que l'amoureuse de Minipouce n'y ai pas succombé! Moi, il n'aurait pas fallu me supplier longtemps...et pourtant, mon histoire avec le chocolat est une peu comme la tienne. En fait je crois que j'aime le goût du chocolat, mais pas le chocolat en tablette; je préfère le cacao, d'ailleurs j'en rajoute toujours dans mes gâteaux au chocolat! A propos de Minipouce, je pense que tu n'as pas à te faire trop de souci, s'il est correctement informé (et je ne doute pas qu'il le soit), il y viendra de lui-même. Lorsque l'on est petit, c'est parfois aussi important d'avoir des choses qui nous rattachent aux autres enfants. J'ai trop souffert des interdits imposés par mes parents (pas dans le domaine alimentaire mais bon), même si aujourd'hui finalement, je me rend compte que je suis encore plus radicale qu'eux! Mieux vaut faire son chemin soi-même, en douceur. Ce n'est cependant pas une raison pour lâcher l'affaire hein, mais il ne faut pas trop se tourmenter si tout n'est pas parfait. L'important c'est que Minipouce soit heureux et épanoui non?
    Bon, ça peut sembler un peu présomptueux de ma part puisque je n'ai pas d'enfant, mais je te livre mon ressenti, notamment au regard de ce que j'ai vécu, mais bon, chacun est différent!
    Bises Laurence et bonne fin de week-end

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est avec grand plaisir que j'accueille ta réflexion Amélie et la prends comme un conseil. La confrontation des expériences de chacun est tout à fait riche de sens pour moi. Je partage qui plus est ton avis et tu as raison je crois sur le fait " d'avoir des choses qui les rattachent entre eux ", nos enfants. Je n'y avais pas pensé mais je t'avoue que Minipouce ne craint pas de se détacher des autres à vrai dire car il ose dire qu'il n'aime pas ou ne veut pas. Il n'aime que l'eau par exemple et refuse de gouter à autre chose ( je n'insiste plus aujourd'hui mais j'avoue que plus jeune j'aurais été tentée de l'inciter à boire un peu de jus de fruits ! Heureusement, il n'a jamais voulu, tiens ! M'en serais voulu ^^ ), n'aime pas le lait, les bonbons ( jamais il n'ouvre un bonbon et jamais je ne l'ai vu en manger et pourtant jamais nous e lui avons interdit d'en consommer ), les burgers ( il mange des galettes que je prépare mais jamais de pain autre que celui de ses tartines par ex ), les pizze, bref, la liste est longue si je me refere aux trucs super appréciés des enfants en général ;-) Je ne suis plus inquiète aujourd'hui et ne me tourmente plus comme j;ai pu le faire quand il était plus jeune encore. Son palais s'aiguise et il a les bons réflexes. Je poursuis donc sur cette lancée !

      Merci beaucoup de ton témoignage ma Jolie. Des bisous xx

      Supprimer
  10. ces muffins ont l'air délicieux mais... C'est quoi du caroube ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Clémentine, et tu sais quoi ? Ils le sont ;-)
      Pour la caroube, tu trouveras des réponses par ici par ex > http://www.energie-sante.net/as/?p=459
      Et pour le produit en lui-même > http://boutiqueprana.com/fr/product/organic-carob-powder/, mais aussi dans toutes les magasins bio ou sur le net chez Nutri Naturel, Boutique-Vegan, chez Sol Semilla, etc ;-)

      Supprimer
  11. Coucou! Je viens tout juste de fabriquer un mini-machin qui se nourrit pour l'instant de ce que je mange mais sa nourriture future est déjà un sujet de préoccupation! J'ai reçu et jeter hier un échantillon de bouillon aux légumes lyophilisés et aux additifs: trop beurk!!! Aujourd'hui les biscuits industriels n'ont pas droit de cité mais est-ce que ça va durer?? Bon, on verra! Je suis carrément d'accord avec "cuillère et saladier", il y a des choses qui seront acquises mais si ça ne se manifeste que plus tard. Bref!! Tu sais j'ai de la caroube depuis un certain temps dans mes placards et je ne savais pas trop quoi en faire. Cette recette tombe donc à pic! Bon dimanche!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux ajouter de la caroube partout où tu utilises habituellement du cacao en fait, sans compter qu'elle est une epice à part entière pour moi et que là où je saupoudre de la cannelle, je lui substitue parfois la caroube aussi : porridge par ex, smoothie aussi ( essaie banane-caroube-amandes ou cajou ou cacahuètes : une tuerie ! ), dans un chili ( si, si ! ), bref, la caroube est naturellement meilleure puisque sans la graisse du cacao. Mais l'un et l'autre combinés en version crue par ex, c'est juste parfait aussi ;-)
      Merci de ton passage et profite bien de ta petite merveille.

      Supprimer
  12. Oh mon dieu, ta recette a l'air complètement démente ! Ta première photo m'a déjà mis l'eau à la bouche, quand j'ai lu toutes les étapes, j'ai eu envie de passer derrière les fourneaux ! Je la garde précieusement dans un petit coin pour l'essayer d'urgence ! Miam miam !

    RépondreSupprimer
  13. Mmmh tes photos sont vraiment appétissantes, & je suis une fana de caroube !

    RépondreSupprimer